Connaissez-vous bien le REER ?

Proactif Services Financiers > Placements > Connaissez-vous bien le REER ?

REER

Dans cette courte chronique, je tenterai de vous en apprendre davantage sur le compte de retraite enregistré d’épargne-retraite et dans quelle mesure se servir de cet outil.

Les impacts fiscaux

En 1957, le gouvernement canadien a créé le REER dans le but de favoriser l’épargne-retraite des canadiens. Cet outil permet de bâtir un plus grand patrimoine en repoussant l’imposition au moment du retrait. En effet, au moment de la cotisation, ce montant vient diminuer votre revenu imposable et donc les impôts à payer pour cette année. Le rendement fait sur ces cotisations se fait lui aussi à l’abris de l’impôt. C’est au moment du retrait que l’imposition est considérée. À ce moment, le montant des retraits sera ajouté au revenu imposable de cette année.

LE RAP

Le régime d’accession à la propriété (RAP) vous permet de sortir de l’argent de votre REER pour construire ou acheter une propriété pour vous ou une personne handicapée à qui vous êtes liée. Le montant maximal qui est possible de sortir est présentement de 35 000 $. Pour y avoir droit, vous ne pouvez pas avoir été propriétaire au cours des 4 dernières années. Vous n’aurez à rembourser votre avance qu’à partir de la 3e année, vous devrez alors rembourser 1/15 du montant à chaque année.

REEP

Tout comme pour l’achat d’une propriété, il est possible de sortir une partie de son REER en vue d’un retour aux études. Le retrait maximum permis est de 20 000 $ et doit être remboursé sur une période de 10 ans à raison de 1/10 par année.

Droits de cotisation

Contrairement aux droits de cotisation CELI qui sont les mêmes pour tous, les droits de cotisations REER sont générés en fonction de votre salaire. Les droits annuels générés sont de 18% de votre salaire et sont plafonnés à 27 230 $ pour 2020. Sans trop entrer dans les détails, ce montant est ensuite réduit du Facteur d’équivalence (FE) qui correspond à l’avantage octroyé l’année précédente dans le régime de retraite avec votre employeur. Ce FE existe pour qu’il y ait parité entre les gens qui ont un régime d’employeur et ceux qui n’en n’ont pas.

Fractionnement de revenu

Le REER permet à un cotisant de cotiser au REER de son conjoint au lieu du sien. Dans cette situation, la cotisation vient réduire le revenu imposable du cotisant pour cette année. Les droits sur cette cotisation sont toutefois transférés au conjoint. Le REER appartient alors au conjoint du cotisant et c’est celui-ci qui sera imposé au moment du retrait (les cotisations doivent demeurer dans le REER pour 3 31 décembre sinon le retrait sera imposable aux mains du cotisant). Plus l’écart de revenu (et donc de taux d’imposition) entre le cotisant et son conjoint est grand, plus cette stratégie s’avère avantageuse.   

Leave a Reply